profilage rgpd

Le profilage RGPD est particulièrement réglementé puisque cette notion concerne les données personnelles des individus. En effet, le profilage RGPD consiste à examiner, comme son nom l'indique, un profil, et ainsi d'effectuer des prévisions pour l'avenir, dans le but d'adapter, grâce à ces résultats, son offre et sa stratégie.

 

Cependant, pour mener à bien à cette étude, la structure à l'origine de cette dernière va être amenée à manipuler des données personnelles : c'est pourquoi le Règlement général de Protection des Données entre en jeu. Le profilage RGPD et le traitement des données sont ainsi très liés, puisque les individus et leur comportement sont analysés à partir des informations récoltées à leur sujet. Pour cela, le règlement va venir poser certaines contraintes à ce type d'étude, afin que les données récoltées ne soient pas mal utilisées ou exploitées de manière mal intentionnée.

 

Profilage RGPD : explications

 

Selon le Règlement général de la Protection des Données, le profilage RGPD regroupe toutes les manières d'exploiter des données de façon automatisée dans le but soit d'examiner et tirer des conclusions sur un individu, son comportement, ou même réaliser des prédictions, telles que ses futurs achats, son attitude, ses réactions, etc.

 

Cette notion de profilage RGPD peut ainsi concerner divers secteurs, mais, quel que soit ce dernier, des données personnelles sont toujours en jeu, ce qui signifie que les structures doivent se référer au Règlement général de Protection des Données afin de connaître toutes les dispositions à prendre pour réaliser leurs études. L'ensemble des directives du RGPD sont à retrouver sur le site consacré à ce dernier : donnees-rgpd.fr. Si le règlement autorise le profilage, il impose certaines conditions à ne pas négliger, puisqu'il est nécessaire de bien respecter les droits des individus concernés par cette étude.